Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Six morts et 11 cas suspects de choléra à Kribi

Six morts et 11 cas suspects de choléra à Kribi

Paru le mercredi, 10 juin 2020 04:05

Dans la région du Sud du Cameroun, le district de santé de Kribi est sur le qui-vive. Cette aire de santé fait face à une résurgence de l’épidémie de choléra. « Sur le plan clinique, à base des tests biologiques rapides, nous avons relevé 11 cas suspects. Nous disons suspects parce que nous avons effectué des prélèvements que nous avons envoyés au Centre Pasteur. Et nous attendons la confirmation par support écrit, tant il est vrai que verbalement il nous revient que ces tests sont positifs », explique Christine Aurore Ekedi Moukok, médecin-chef de district de santé de Kribi.

Les malades qui présentaient des états cliniques de « déshydratation sévère » ont été pris en charge par trois formations sanitaires. Notamment l’Hôpital de district de Kribi, la garnison militaire et à l’Hôpital d’Ebome. « Toutes ces formations sanitaires sont habilitées à soigner la maladie », précise la responsable.

Au stade actuel, l’épidémie de choléra a déjà fait six morts. « Nous suspectons que ces personnes soient décédées de choléra, car sur le plan clinique elles présentaient des manifestations de diarrhée et vomissements, qui sont des caractéristiques. Face à cette situation et étant donné la forte promiscuité ambiante dans le foyer où ces cas suspects ont été déclarés, on est en voie de dire qu’il s’agit bel et bien du choléra », informe le médecin-chef de district.

Outre le département de l’Océan, le département du Dja-et-Lobo est également touché par l’épidémie de choléra qui sévit dans la région du Sud. Dans la localité de Ngam-Yembong, un des foyers de choléra situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Sangmélima, la maladie diarrhéique a fait deux victimes au mois de mai dernier.

Dans la région du Littoral l’épidémie de choléra, déclarée il y a peu poursuivi ses ravages. Au 15 mai dernier, le seul district de santé de Japoma comptait 22 cas enregistrés et quatre décès selon le secrétaire d’État à la santé en charge des épidémies, Alim Hayatou.

Entre mai 2018 et janvier 2020, le choléra occasionné la mort de 120 personnes au Cameroun selon les chiffres du ministère de la Santé, soit 62 dans la région du Nord où l’on a enregistré 1212 cas, 35 à l’Extrême-Nord (pour 629 cas), 17 au Sud-Ouest (pour 363 malades). Avec un total respectif de 26 et 72 malades notifiés pendant la même période, le Centre et le Littoral ont enregistré chacun 5 morts.

BE

Lire aussi:

Deux cas de choléra confirmés et un décès enregistré à Tiko, dans la région du Sud-Ouest

En pleine crise sanitaire de Covid-19, le choléra resurgit à Douala

Après le Littoral et le Sud-Ouest, l’épidémie de choléra fait des victimes dans le Sud

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.