Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Élections à l’Ordre national des médecins : Malachie Manaouda rejette toutes accusations d’interventionnisme

Élections à l’Ordre national des médecins : Malachie Manaouda rejette toutes accusations d’interventionnisme

Paru le vendredi, 13 janvier 2023 16:20

Dans le compte rendu de la réunion de concertation entre Malachie Manaouda (photo), le ministre de la Santé publique (Minsanté), et les candidats à la présidence de l’Ordre des médecins du Cameroun (ONMC), la cellule de communication du Minsanté balaie du revers de la main toutes les accusations de « caporalisation ». Le même texte mentionne que le seul intérêt du ministre est de travailler à « l’avènement d’un ONMC qui fonctionne bien et devienne un précieux outil de consultation, un auxiliaire majeur à la prise de décision institutionnelle ».

Cette mise au point suffit-elle à convaincre tout le monde ? Pas vraiment si on en croit un journaliste spécialisé dans l’actualité de la santé : « il [Malachie Manaouda] n’est pas crédible. Il a une implication dans toute cette affaire qui laisse songeur. Et pour terminer, il ne convainc pas beaucoup de médecins ».

Notre confrère, qui parle sous le sceau de l’anonymat, en veut pour preuve que des sept candidats convoqués à la réunion de concertation du 12 janvier dernier, seuls deux étaient présents dans la salle : Noël Emmanuel Essomba, le directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala et Pierre Yves Bassong, l’ancien président du Syndicat des médecins du Cameroun (Symec).

Dans la réaction que Pierre Yves Bassong a publiée après cette concertation, il ne cache pas ses appréhensions. « Nous sommes allés à cette concertation avec une suspicion des manœuvres du ministre de la Santé publique en faveur d’un candidat que nous ne présentons plus. Malgré les tentatives de monsieur le ministre de nous rassurer de sa neutralité, nous restons persuadés qu’une véritable volonté d’une élection ouverte et compétitive aura la tutelle certainement pour donner plus de chances de victoire à un candidat particulier ».

Transparence et équité

Pierre Yves Bassong ne cite pas nommément Noël Emmanuel Essomba, et pourtant la rumeur laisse entendre que ce dernier est le candidat qui a les faveurs de Malachie Manaouda. Des rumeurs que le ministre rejette en bloc. Il l’a fait dans un tweet à la veille de l’assemblée générale élective du 29 décembre dernier, qui avait été reportée à l’absence d’un fichier électoral consensuel.

Malachie Manaouda s’est attelé à mettre à disposition un fichier électoral pour la prochaine assemblée générale élective, qui aura lieu le 18 janvier prochain. Pour le succès de cette assemblée générale, le ministre a fait appel à Elecam pour garantir « la transparence et l’équité ».

Mais ce n’est visiblement pas suffisant pour tous les médecins. Depuis quelques heures, de nombreuses indiscrétions laissent entendre que certains candidats sont en train de rédiger un mémorandum qu’ils ont l’intention d’adresser au président de la République. Cette procédure n’a pour l’instant rien de formel.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Ordre des médecins : le Minsanté annonce une autre assemblée générale élective le 18 janvier prochain

Les élections à Ordre national des médecins renvoyées sine die

Ordre national des médecins : qui sont les sept candidats au poste de président

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.