Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Karaté : Bertin Dongmo élu président de transition de la fédération

Karaté : Bertin Dongmo élu président de transition de la fédération

Paru le mardi, 22 décembre 2020 11:20

Bertin Dongmo (photo) a été élu président de transition de la Fédération camerounaise de karaté (Fecakaraté) samedi 19 décembre, à l’issue de l’assemblée générale de l’instance faîtière tenue dans les locaux du ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep) à Yaoundé.

Il succède à Emmanuel Wakam, suspendu pour « manquement grave aux principes éthiques ». Parmi les enjeux actuels, la participation des athlètes camerounais aux diverses compétitions africaines et internationales.  

« Nous allons faire un grand rassemblement de tous les karatékas, que ce soit du Cameroun ou de la diaspora, pour développer et mettre l’athlète au centre de nos préoccupations. Le karaté va participer pour la première fois aux Jeux olympiques en 2021. Dans le processus de qualification, nous avons encore des athlètes. Nous allons nous battre pour que le Cameroun puisse participer à ces Jeux olympiques », a déclaré l’ancien secrétaire général de la Fecakaraté à la radio publique. Le tournoi qualificatif aux Jeux olympiques (JO) de Tokyo 2021 se déroulera du 9 au 13 juin prochain à Paris, en France.  

Sanctions

En vue de préparer ce tournoi, les karatékas camerounais participeront notamment au Championnat d’Afrique centrale de karaté à N’Djamena au Tchad (au mois de février 2021) et au Karaté 1— Premier League de Rabat au Maroc (au mois d’avril 2021).

Bertin Dongmo prend la tête de la fédération alors que le karaté camerounais est confronté à une série de révélations de cas de violences sexuelles.

Le 7 octobre, quatre responsables de cette fédération, dont l’ex-président Emmanuel Wakam, et un entraîneur ont écopé d’une suspension de huit ans de toute activité au sein d’une organisation sportive.

Des sanctions infligées par le Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC).  Celles-ci font suite au scandale de mœurs qui a secoué la Fecakaraté, après la publication du « Rapport sur les violences sexuelles dans le karaté au Cameroun » établi le 7 juillet par le Cercle des ceintures noires de karaté du Centre.

P.N.N

Lire aussi : Accusé de harcèlement sexuel, le président de la Fédération camerounaise de karaté radié de l’Ufak

Accusé de tentative de viol, le président de la Fédération camerounaise de karaté suspendu pour huit ans

Dernière modification le mardi, 22 décembre 2020 11:22

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.