Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Actes de naissance : la mairie de Yaoundé 3 en campagne contre le phénomène d’enfants « fantômes »

Actes de naissance : la mairie de Yaoundé 3 en campagne contre le phénomène d’enfants « fantômes »

Paru le mercredi, 25 janvier 2023 10:37

La mairie de Yaoundé 3 a initié une campagne d’établissement gratuit des actes de naissance. Dans un communiqué, le maire, Lucas Owona, informe le public que la commune « procède à un recensement des enfants de 91 jours à 12 ans n’ayant pas d’acte de naissance en vue de leur établissement ». Les parents sont invités à cet effet à faire enregistrer les enfants de cette tranche d’âge au service social et culturel de la mairie au plus tard le 27 janvier prochain. Cette initiative vise à endiguer le phénomène d’enfants « fantômes ».

Au Cameroun, 30% des naissances ne sont pas enregistrées, selon l’opération de collecte des données statistiques de l’état civil réalisée en 2019 par le Bureau national de l’état civil (Bunec). En cause, l’ignorance des parents, la négligence des ménages, l’analphabétisme ou encore l’éloignement du centre d’état civil. Pour remédier à cela, de nombreuses initiatives sont menées par le gouvernement, les communes, des associations et des élites pour donner une existence légale à ces enfants.

En avril 2022, le gouvernement a alloué plus de 88 millions de FCFA à six communes pour l’établissement d’actes de naissance à 11 000 enfants. Les efforts du Cameroun pour remédier à la situation des enfants « fantômes » s’inscrivent en droite ligne des engagements nationaux et internationaux pris par les autorités pour permettre à ceux-ci d’obtenir la citoyenneté, un droit reconnu par la Constitution et les multiples instruments juridiques ratifiés par le pays.

P.N.N

Lire aussi :

Etat civil : plus de 88 millions FCFA alloués aux communes pour établir 11 000 actes de naissance

Etat civil : la commune de Nguelemendouka veut sortir 3000 enfants du « maquis »

Sous-déclaration des faits d’état civil : ignorance, négligence analphabétisme, pauvreté…en cause

Dernière modification le mercredi, 25 janvier 2023 12:07

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.