Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Sud-Ouest: Camwater rassure sur la qualité de l’eau distribuée, alors que les cas de choléra se multiplient

Sud-Ouest: Camwater rassure sur la qualité de l’eau distribuée, alors que les cas de choléra se multiplient

Paru le vendredi, 25 mars 2022 12:40

La délégation régionale de la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) pour le Sud-Ouest rassure sur la qualité de l’eau distribuée, face à la recrudescence des cas de choléra, une maladie virulente potentiellement transmise par l’eau. Dans un communiqué publié jeudi 24 mars, son délégué régional, Ebot David Oballe, affirme que l’eau produite et distribuée par la Camwater respecte les critères de potabilité définis dans la réglementation camerounaise, ainsi que les normes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en la matière.

« Nous tenons à réitérer que la plupart des zones gravement touchées (…) ne sont pas couvertes par le réseau Camwater et certaines qui sont couvertes sont entrelacées avec d’autres réseaux d’eau tels que les systèmes d’eau communautaires comme à Limbe, Buea, Tiko, etc. », déclare le responsable de Camwater. Les études ont prouvé qu’il existe un lien étroit entre la transmission du choléra et un accès inadapté à l’eau potable et à des installations d’assainissement. Mais comme d’autres régions, le Sud-Ouest fait face à un déficit d’eau potable, alors que l’épidémie de choléra, tout comme la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, impose une disponibilité accrue de l’eau.

Cette situation oblige les populations à se tourner vers des solutions alternatives comme les puits ou les forages. La qualité de l’eau provenant de ces sources d’approvisionnement n’est pas toujours garantie. Dans le but de circonscrire l’épidémie, le gouverneur du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai, a enjoint mercredi Camwater de donner de l’eau aux populations, en commençant la distribution dans les zones les plus touchées, la capitale régionale.

Eau colorée

Le concessionnaire public chargé de la production, la distribution et la commercialisation de l’eau potable se pose en effet comme un acteur de la santé publique et participe ainsi à l’amélioration de la qualité de vie des usagers. Le Sud-Ouest fait face à une flambée de cas de choléra. Selon le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, plus de 300 cas et 27 décès ont été notifiés entre le 16 et le 22 mars dernier.

Les autorités locales parlent quant à elles de plus de 400 malades actuellement pris en charge dans divers hôpitaux de la région. 

La sortie du délégué régional de Camwater pour le Sud-Ouest intervient alors que l’entreprise est régulièrement accusée de distribuer de l’eau colorée, poussant l’opinion publique à se poser des questions sur la qualité de l’eau distribuée aux populations. Le ministre de l’Eau et de l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, avait été interpellé à ce sujet par les députés en juin dernier. « L’eau de la Camwater est traitée conformément aux normes de l’Organisation mondiale de la santé et à la norme camerounaise de l’eau qui prescrivent une chloration efficiente et un contrôle rigoureux de la qualité de l’eau », avait assuré le membre du gouvernement, comme le rapporte le site Investir au Cameroun.

P.N.N

Lire aussi:

Choléra : pour circonscrire l’épidémie, le gouverneur du Sud-Ouest prescrit la construction des latrines

Santé : l’Onacc craint une multiplication des cas de choléras au Cameroun

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.