Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Au premier semestre 2022, le Cameroun a distribué la vitamine A à plus de 5 millions d’enfants

Au premier semestre 2022, le Cameroun a distribué la vitamine A à plus de 5 millions d’enfants

Paru le vendredi, 26 août 2022 11:34

Quelque 5 242 049 enfants de 6 à 59 mois (sur une cible globale de 5 709 806) ont reçu des suppléments en vitamine A au premier semestre 2022, selon les chiffres dévoilés jeudi 25 août par le bureau du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) à Yaoundé. Soit un taux de couverture nationale de 92 %. L’objectif était de toucher au moins 90 % de la cible lors de la campagne de distribution intégrée aux Journées nationales de vaccination de riposte contre la poliomyélite, organisées du 13 au 16 mai dernier au Cameroun.

Certaines régions affichent un taux de couverture supérieur à 100 %, en l’occurrence l’Est (105 %) et le Sud-Ouest (104 %), théâtre d’un conflit sanglant depuis cinq ans. Le Nord-Ouest, également en proie à la crise anglophone, enregistre le taux de couverture de la supplémentation en vitamine A le plus bas (57 %). Selon Martin Nankap, spécialiste en nutrition à l’Unicef, il a fallu développer des stratégies « spéciales » pour pouvoir avoir accès aux enfants notamment dans les zones touchées par les crises et celles difficiles d’accès.

« Dans le cas spécifique du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, on a fait des ajustements de population parce qu’il y a eu un afflux de personnes vers diverses régions du Cameroun. Donc, il est clair qu’il n’y a plus exactement le même nombre d’enfants par rapport à il y a 4 et 5 ans. On prend en compte cela pour essayer d’ajuster et ne pas se tromper, notamment en termes d’allocations de ressources. Et nous pensons que ces chiffres reflètent les résultats réels qu’on a obtenus sur le terrain », a-t-il déclaré, lors d’un briefing des médias sur les résultats de cette première campagne de supplémentation en vitamine A.

Une deuxième campagne devrait être organisée en novembre prochain. Le Cameroun a adopté la supplémentation en vitamine A comme une intervention de santé publique visant à améliorer la survie de l’enfant, en raison de son impact remarquable. Selon les experts, deux doses par an peuvent réduire de 24 % le risque de décès chez les enfants de 6 à 59 mois. Ainsi, dès l’âge de 6 mois, les enfants doivent recevoir une dose de vitamine A tous les six mois jusqu’à l’âge de 5 ans. Depuis 1998, Global Affairs Canada (GAC) fournit des suppléments en vitamine A pour soutenir les efforts du Cameroun dans la lutte contre la mortalité infanto-juvénile. Pour 2022, GAC a, via l’Unicef, décaissé 610 millions FCFA pour améliorer l’état nutritionnel des enfants ciblés par cette campagne.

P.N.N

Lire aussi:

À l’Est, la vitamine A utilisée comme appât pour booster la vaccination des enfants

Santé : 610 millions FCFA pour lutter contre la carence en vitamine A chez les enfants en 2022

Dernière modification le samedi, 27 août 2022 14:26

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes